Association des Parents et amis des Enfants des Etablissements Fondés par l'Abbé Oziol
Accueil  |  Association  |  Etablissements  |  Liens et Contact  |       



Accueil

L’APEFAO, QU’EST-CE QUE C’EST ?

 

Membres de l’APEFAO, visiteurs de ce site, vous désirez être informés des dernières nouvelles  et des mises à jour ?

Inscrivez-vous sur la liste de diffusion.

Au revoir Madame,

 

Madame Sagnet nous a quittés ce 27 août.

Ses obsèques ont eu lieu très vite, le 29 août, en l'Eglise Notre-Dame de la Carce, à Marvejols.

Plusieurs membres du Conseil d'administration de l'APEFAO avaient pu être alertés et être présents.

 

Outre sa famille, la présidente des Foyers de Saint-Nicolas et le président du Clos du Nid, de nombreux directeurs et personnels des établissements, des élus et notables locaux avaient tenu à l'accompagner.

 

Une de ses petites filles a lu un très beau texte, écrit par Charlotte Newashish-Flamand, que Mme Sagnet avait choisi et adapté.

 

 

A ceux que j'aime

Et tous ceux qui m'aiment

 

Ne pleurez pas en pensant à moi,

Soyez reconnaissant pour les belles années,

Je vous ai donné mon amitié, vous pouvez seulement deviner

Le bonheur que vous m'avez apporté.

Je vous remercie de l'amour que chacun m'a donné

Et que vous me donnez encore.

Vous pouvez avoir de la peine,

La foi vous apportera réconfort et consolation.

Nous serons séparés pour quelque temps.

Laissez les souvenirs apaiser votre douleur,

Je ne suis pas loin et la vie continue….

 

Si vous avez besoin, appelez-moi et je viendrai.

Même si vous ne pouvez me voir ou me toucher, je serai là

Et si vous écoutez votre cœur, vous éprouverez clairement

La douceur de l'amour que j'apporterai. Et quand il sera temps

Pour vous de partir, je serai là pour vous accueillir.

 

Absente de mon corps, je suis présente en Dieu.

 

 

A la fin de la cérémonie, sa fille Isabelle, puis Jacques Blanc, président du Clos du Nid et Didier Chadefaux, vice-président de l'APEFAO ont rendu tour à tour un vibrant hommage à la disparue.

 

Voici les mots que ce dernier a prononcés, en notre nom.

 

"Nous sommes réunis pour dire au revoir à notre présidente, madame Angèle Sagnet, pour lui dire un grand merci au nom de tous les membres du Conseil d'administration de l'APEFAO et surtout au nom de toutes les familles. Merci pour sa gentillesse et pour son sourire, merci pour sa disponibilité et son dévouement.

 

En lui demandant en 2002 de prendre la présidence de l'association, le Médecin général Lucas écrivait être convaincu qu'avoir rajeuni et féminisé la fonction sera bénéfique pour l'APEFAO. La suite lui a donné raison.

 

Madame Sagnet a su poursuivre l'œuvre de ses prédécesseurs, tout en y apportant sa touche personnelle, n'ayant comme seul et unique objectif le bien être des personnes accueillies.

Elle n'hésitait pas à être une force de proposition, sachant se montrer têtue sans être obstinée, ferme sans être autoritaire. Ce ne sont pas les membres des différents C.A. ni les directeurs qui me contrediront.

 

Elle tenait à ce que l'APEFAO conserve le souvenir de l'Abbé Oziol. C'est elle qui a eu l'idée d'apposer une plaque commémorative à Grèzes, là où tout a commencé. C'est elle qui s'est démenée pour créer le buste de l'Abbé et son installation à Marvejols. Enfin c'est elle qui a créé le musée de l'Abbé au siège de l'Association à Grèzes.

Toujours dévouée et militante elle a su construire et insuffler une dynamique à notre association. Elle la laisse en bon ordre de bataille. A nous maintenant de poursuivre son action.

 

Au revoir Angèle, et non pas Adieu, car comme l'a écrit Victor Hugo :

 

Les morts sont les invisibles, mais ils ne sont pas les absents."

 

L'APEFAO assure Isabelle et Philippe de leur totale compassion et de leur soutien

_________________________________________________________________________________________________________________________

Hommages reçus par courriel

 

Bonjour,
Je présente mes condoléances à la famille de Mme SAGNET . Je suis 
affectée par ce décès car Mme SAGNET m'avait gentiment reçue lors de mon 
arrivée au sein de l'association.
Cordialement
___________________________________________________________________

 

 

Effectivement c’est par votre message d’aujourd’hui que j’apprends cette triste nouvelle.

Merci à l’apefao d’avoir transmis au nom de tous et notamment des familles des vœux de soutien et de compassion à la famille. 

Bien à vous 

___________________________________________________________________

 

Bonsoir, je viens aujourd’hui d’apprendre que Mme Sagnet nous a quitté - à mon grand regret et je vous prie de m’excuser de mon absence à ses funérailles mais je n’en ai pas été informé - mon frère n’a pas su me le dire si ce n’est qu'aujourdhui ! Je souhaiterais connaître le lieu où elle repose afin de lui dire adieu - pouvez vous m’en informer s’il vous plaît ? J’ai fais parti du CVS ESAT la Colagne durant 6 ans avec Mme Sagnet et je souhaiterais vraiment me recueillir pour un ultime adieu ! Je vous remercie de l’information que vous pourrez m’apporter - je vous prie de bien vouloir croire en mes sincères salutations . Bien à vous

___________________________________________________________________

 

Ce message est à transmettre à sa famille.

Le départ de madame Sagnet est une bien triste nouvelle.

Une grande dame nous a quittés, elle savait faire preuve de bienveillance et d'efficacité pour la tâche qui était la sienne en tant que présidente de l'apefao sa présence réconfortante auprès des familles une richesse, toutes les décisions qu'elle prenait n'avaient qu'un seul but le bien-être des personnes accueillies.

Nous ne l'oublierons pas.

 

Je savais qu’elle devait  subir une intervention. J’avais essayé en vain de la joindre. Elle était toujours à l’écoute lorsqu’on avait une question ou une inquiétude. Vraiment je suis peinée de sa disparition.

 

Je garderai l'image d'une BELLE PERSONNE. Elle reste près de nous comme elle l'a dit ...

___________________________________________________________________

 

Je vous prie de  transmettre nos sincères  condoléances 

___________________________________________________________________

 

Non, je n'avais pas eu l'info. 

Quelle tristesse m'envahit en apprenant cela car nous avions bien sympathisé. 

Quelle merveilleuse personne qui avait un mot gentil pour tous et surtout se "battait bec et ongles" pour cette association et ses résidents ainsi que leur famille. 

Sincères condoléances à la famille. 

J'ai perdu mon frère l'année dernière. Il résidait à la Luciole. Donc, je ne reste pas dans l'association mais je vous souhaite une bonne continuation, avec un ou une président(e) qui défende les intérêts de tous les résidents comme par le passé. 

Bonne et longue route. 

__________________________________________________________________

 

Triste nouvelle dame dévouée à l'Á PEFAO sincères condoleances

__________________________________________________________________